Communiqué

Communiqué sur la visite de la CDP à la Sonatel

Au moment où on n’a pas encore fini de déplorer que les pouvoirs publics considèrent le secteur des TIC comme un lieu de recasement d’une clientèle politique qui n’a aucune compétence en TIC, voilà que la Présidente de la CDP aligne bourde sur bourde. En effet, non satisfaite d’avoir avoué publiquement qu’elle ignorait ce qu’était la CDP à sa nomination, discréditant ainsi la décision du Président Macky Sall, la Présidente de la CDP s’est permise d’aller quémander de l’argent à la Sonatel.

Communiqué sur la réduction de la pénalité de la Sonatel par le Collège de régulation de l'ARTP

Suite à sa saisine par la Sonatel d’un recours gracieux, le Collège de régulation de l’ARTP a, par décision en date du 09 Septembre 2016, ramené à 1,5 milliard la pénalité qu’elle avait elle-même infligée à la Sonatel d’un montant de 13 milliards 959 millions de Francs CFA.

Le premier constat est que le Collège de régulation s’est dédit. Aussi, on se pose des questions quant aux motifs de cette grave décision qui sacrifie les intérêts du Sénégal et discrédite son image.

La première observation importante à faire sur la forme est que le recours gracieux introduit par la Sonatel auprès du Collège de régulation n’est nullement recevable.

Communiqué de presse sur 1 an de portabilité au Sénégal

Le 1er Septembre 2015, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) procédait au lancement officiel de la portabilité des numéros au Sénégal. Un service qui permet aux utilisateurs de conserver leurs numéros de téléphone lorsqu’ils décident de changer d'opérateur. Selon l’ARTP, cette portabilité permettrait aux­ utilisateurs d’accéder à une meilleure qualité de services mais surtout bénéficier d’une baisse des tarifs des opérateurs.

Le 09 Septembre 2015, L'Association des Utilisateurs des TIC au Sénégal (ASUTIC) exprimait déjà des réserves sur les bénéfices de la portabilité au Sénégal pour­ les utilisateurs. Elle estimait que les conditions de succès d’un tel service n’étaient pas encore réunies, compte tenu des caractéristiques actuelles du marché du mobil

Communiqué de presse sur les sanctions contre Sonatel et Tigo du 19 Mai 2016

Par un point de presse intitulé «­Sanction de Sonatel pour violation du décret 2014-770 du 14 Juin 2014 précisant certaines obligations quant au droit à l’information des consommateurs et la facturation des liaisons FH­», l’ARTP porte à la connaissance de l’opinion publique le contenu de sa décision n° 2016-002. Par cette décision, l’ARTP prononce des sanctions à l’encontre de Sonatel pour violation­des dispositions du décret N° 2014-770 du 14 juin 2014. Elle inflige à Sonatel une pénalité d’un montant de 13 milliards 959 mille Francs CFA et une autre sanction représentant des liaisons non facturées parce que, soi-disant, non déclarées à l’ARTP. Sonatel est astreinte au paiement d’un montant de 8,9 milliards de Francs CFA alors que l’opérateur Tigo se voit dans l’obligation de payer 6,6 milliards de Francs CFA. La décision signée depuis le 19 mai 2016, n’a été notifiée à Sonatel que le 13 Juillet et le lendemain 14 Juillet à 09 heures, l’ARTP se précipite pour faire un point de presse.

Communiqué de presse sur les 20 ans de France Télécoms dans le capital de la Sonatel

Le démarrage de la commercialisation de la 4G par SONATEL/Orange en ce mois de Juillet 2016 est la confirmation que le décret portant approbation de la concession et du nouveau cahier des charges de l’opérateur a été signé. Aucune publication­! Tout a été fait dans le plus grand secret par le gouvernement et France Télécoms. Cela dénote de l’opacité du dossier de prolongation de la concession et de l’extension au réseau 4G. S’il est acquis que «­nul n’est censé ignorer la loi­», cela suppose en amont que les formalités de publication soient faites, et en toute transparence. Tel n’est pas le cas dans cette affaire avec le gouvernement, incapable de travailler dans la transparence pour préserver les intérêts nationaux. Le seul et l’éternel perdant est le Peuple Sénégalais.

Communiqué de presse sur la prolongation de la concession et l'octroi de fréquences 4G à la Sonatel

L’Association Sénégalaise des Utilisateurs des TIC (ASUTIC)­ s’interroge, d’abord, sur les motivations qui justifient aujourd’hui l’extension du périmètre de la licence et la prolongation d’une concession de 20 ans qui devait expirer dans quelques mois. Pourquoi tant de précipitation gouvernementale pour prolonger une concession, dont le terme aurait dû constituer une occasion unique pour faire une évaluation et une réforme en profondeur du secteur des télécommunications au profit du Peuple Sénégalais ? ­

Communiqué de presse sur la journee mondiale 2016 sur les télécommunications et de la société de l'information

La Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information célébrée chaque année le 17 Mai, a pour thème en 2016: « L'entreprenariat dans le secteur des TIC au service du progrès social ». Par cette initiative, l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) tente de libérer le potentiel des jeunes entrepreneurs dans le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC) pour mettre au point des solutions innovantes et concrètes en vue d'accélérer les progrès sociaux.

Communiqué de presse sur le rapport 2016 d'ASUTIC sur le marché des télécoms

Alors que le secteur des télécommunications est en pleine phase de restructuration, l’ASUTIC dévoile aujourd’hui son étude exclusive sur l’état du marché des télécoms et les perspectives à court et moyen terme. Les résultats de l'étude démontrent que le secteur souffre encore d'une absence totale de concurrence entre les 3 operateurs, ­état de fait qui limite son développement et pénalise fortement les consommateurs.

Les consommateurs sont toujours dans l'incapacité de trouver une offre, en termes de prix et de service, adaptée à leurs besoins, malgré la baisse continue des tarifs d’interconnexion opérée par l’ARTP depuis 2014.

Communiqué de presse sur les gréves de la Sonatel

L’intersyndicale de la Sonatel dans son combat contre la mise en place d’un GNOC au Sénégal, ­un centre commun qui devrait assurer l’exploitation du réseau cœur de plusieurs pays africains en plus de celui de la Sonatel, envisage d’aller en grève de cinq jours après celle menée les 18 et 19 Février 2016.
Selon elle ce projet a pour objectifs le démantèlement du Groupe Sonatel et la réduction du personnel et ce malgré les assurances données par la Direction Générale que­ les 34 salariés éligibles sur 1800 ne subiront aucune perte d’avantages acquis et qu’aucun plan social n’a été envisagé. En plus La direction s’est voulue plus rassurante, en affirmant que Sonatel ne cédera aucune infrastructure dans la mise en œuvre de ce projet.

Communiqué de presse sur les résultats 2015 de Sonatel

Sonatel/Orange, l’opérateur historique des télécommunications au Sénégal, a réalisé, sur l’exercice 2015, un résultat net de 237 milliards de Fcfa, soit une amélioration de 8,7% par rapport à 2014. Le chiffre d’affaires a progressé pour atteindre 7,4%, soit 876 milliards de FCFA. La part du Sénégal dans le chiffre d’affaire est en régression, passant de 56,25% en 2014 à 50% en 2015, soit 438 milliards FCFA. Au même moment, la part du Sénégal au résultat net du groupe, est de 39,1% en 2015, soit 92,43 milliards FCFA.

Pages